blog de mody niang
mis à jour: 07/11 08:51PM

 


Contactez l'auteur

Date et lieu de naissance : 1945 à KOKI, Département de Louga

 

Coordonnées : mobile : 77 6536851  /  fixe : 33 8355136 / e-mail : modyniang@arc.sn

 

Tour à tour instituteur (1963-1972), professeur (1972-1981), inspecteur d’enseignement (1981-2000), à la retraite  depuis décembre 2 000 ;

 

Très tôt impliqué dans les mouvements associatifs, les syndicats d’enseignants et les Ong nationales et internationales. J’ai été en particulier membre simple, puis membre du Conseil d’Administration de l’Association africaine d’Education pour le Développement (Asafed), puis de l’Organisation canadienne pour l’Education au service de Développement (Oced). C’est l’Asafed qui éditait l’excellente revue africaine « Famille et Développement » dont j’ai été pendant de nombreuses années responsable de la rubrique « Education ».

 

Je me suis également intéressé très tôt à la politique, à la politique en tant que gestion, conduite des affaires de la cité et  non à la politique politicienne, technologie déployée pour accéder coûte que coûte au pouvoir et le conserver. Dans cette perspective, j’ai eu à prendre, sans désemparer et pendant une trentaine d’années, des positions publiques sur la manière dont le pays est gouverné, du temps de Senghor comme de celui de Diouf, avec lesquels je n’étais pas souvent d’accord.

 

Je crois avoir joué un rôle, même modeste, dans l’avènement de l’alternance au Sénégal. J’ai eu à accompagner les autorités issues du 19 mars 2 000 pendant au moins une dizaine de mois, avant de prendre nettement mes distances, leur gouvernance se révélant rapidement très peu différente et même pire que celle des Socialistes. Depuis lors, je les combats avec plus de vigueur encore que je combattais les Socialistes, mais dans les limites admises par la Loi et la Démocratie.

 

Parallèlement à mes contributions, je publie des livres pour contribuer modestement à une meilleure connaissance de l’histoire de mon pays et, plus spécifiquement, à aider les jeunes générations à disposer d’informations pertinentes leur permettant d’apprécier correctement la gouvernance des trois présidents qui se sont succédé à la tête du Sénégal. C’est ainsi que j’ai à mon compte six livres dont voici les titres :

 

 

1)      Me Wade et l’Alternance : le rêve brisé du Sopi, publié à compte d’auteur en février 2 004, puis réédité par L’Harmattan en janvier 2 005 ;

2)      Qui est cet homme qui dirige le Sénégal ?, L’Harmattan, mai 2 006, livre jusqu’ici banni des frontières nationales, dans l’indifférence totale ;

3)      L’héritage politique de Léopold Sédar Senghor : entre ombres et lumières, Éditions Sentinelles, janvier 2 007, Dakar ;

4)      Un vieux président face à lui-même. Autoglorification, affabulations et calomnies, Editions Sentinelles, novembre 2008 ;

5)      « Amadou Lamine Faye : comprendre l’alternative wadienne ». Un livre qui établit une nullité prétentieuse, Editions Sentinelles, mai 2009 ;

6)      Abdou Diouf : 40 ans au cœur de l’Etat socialiste au Sénégal, L’Harmattan, juin 2009.

 

Ces livres, mêmes ceux publiés par les Editions Sentinelles à Dakar, ne sont pas distribués par les deux principales librairies de la capitale nationale, ni à l’intérieur du pays. Les deux premiers, publiés à Paris, sont carrément bannis des frontières nationales. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, j’ai des difficultés, moi l’auteur, à me procurer un ou deux exemplaires du second livre.

Pour les autres livres, je suis obligé d’en assurer moi-même la distribution. C’est aussi cela le Sénégal de Me Wade.

 



Catégories
Politique
Education
Société
Religion
Economie

Notes récentes
Efficacité et efficience de l’action gouvernementale. Un réaménagement y suffit-il ? Par Mody Niang
[07/11 08:51PM]

l’École sénégalaise : un audit profond, plutôt que des Assises nationales (deuxième et dernière partie) ! Par Mody Niang
[23/10 09:28PM]

Un audit profond de l’Ecole sénégalaise, plutôt que des Assises nationales (première partie)! Par Mody Niang
[16/10 10:50PM]

S’il a vraiment tenu les propos et pris les engagements qu’on lui prête, nous devons nous inquiéter et . . . nous mettre sur nos gardes ! PAR Mody Niang
[27/09 08:30PM]

Ce Sénat là . . . Par Mody Niang
[20/09 08:26PM]


Albums photo

Mes Amis
"Me Wade et l'Alternance: le rêve brisé du Sopi, publié à compte d'auteur en février 2004, réédité par L'Harmattan en janvier 2005
Qui est cet homme qui nous dirige?, L'Harmattan, mai 2006
L'héritage politique de Léopold Sédar Senghor: entre ombres et lumières, Editions Sentinelles, janvier 2007
Un vieux président face à lui-même. Autoglorification, affabulations et calomnies, Editions Sentinelles, novembre 2008
"Amadou Lamine Faye: comprendre l'alternative wadienne". Un livre qui établit une nullité prétentieuse, Editions Sentinelles, novembre 2006
Abdou Diouf: 40 ans au coeur de l'Etat socialiste au Sénégal, L'Harmattan, juin 2009





 

[11/09 07:12PM]
Guerre entre le Ps et le Pit ! Par Mody Niang
Évaluer le texte  
Le Parti de l’Indépendance et du Travail (Pit) et le Parti socialiste (Ps) se « fusillent » et se « descendent » mutuellement par deux de leurs responsables interposés : Ibrahima Sène et Me Moustapha Mbaye. De nombreux organes de presse se font l’écho de cette lutte à distance fratricide, qui n’augure rien de bon pour l’opposition sénégalaise. Pour ce qui me concerne, sans vraiment donner de leçons à qui que ce soit – je n’en suis pas de taille d’ailleurs –, je renvoie dos à dos les deux protagonistes et leurs partis respectifs.

Notre pauvre pays qui traverse l’une des heures les plus graves de son histoire, n’a que faire de querelles byzantines qui nous éloignent de l’essentiel : l’arracher des mains ensanglantées et inexpertes qui le plongent chaque jour davantage dans un chaos dont nul ne peut calculer les conséquences sur les générations présentes et futures. Consciemment ou inconsciemment, certains de nos compatriotes travaillent pour les prédateurs que sont Me Wade et ses minables courtisans. Le principal problème pour le Sénégal, c’est ce vieillard de 86 ans avide de milliards et d’honneur, devenu grabataire et s’accrochant désespérément au pouvoir en dehors duquel, à ses yeux, il n’y a point d’autre vie possible. Ce vieillard devient chaque jour plus fragile et plus vulnérable, par ses seuls faits. Il devient surtout très dangereux pour l’avenir de notre pays. Notre opposition ne tire malheureusement aucun profit de cette opportunité, chacune de ses composantes passant plutôt le plus clair de son temps à contempler son nombril. Ce faisant, elle s’expose et nous expose à un énorme risque : la réélection de Me Wade en 2012, ou l’élection de son fils, s’il ne tient plus sur pieds. Ce n’est pas seulement une vue de l’esprit : tout est possible avec nos compatriotes qui ont tellement avalé de couleuvres depuis dix ans, et en toute passivité ! C’est comme s’ils avaient perdu toute capacité d’indignation !

Si j’avais en tout cas un souhait à exprimer en ce Jour béni de l’Aïd-El-Fitr, ce serait que le peuple se rebiffe enfin, et qu’émergent de Benno Siggil Senegaal et de la Société civile debout, des hommes et des femmes compétents, de bonne moralité et sans antécédents connus de mauvaise gestion. Le Sénégal de l’après 2012 a besoin de gens qui n’ont pratiquement rien à se reprocher, et qui seraient l’aise pour remettre en cause les fortunes colossales et autres importants biens immobiliers mal acquis par les tenants du pouvoir actuel, dont nombre d’entre eux tiraient carrément le diable par la queue avant le 19 mars 2000.

Je ne mets ici en cause aucun homme, aucune femme en particulier. Mon seul souhait, c’est que le pays soit gouverné au lendemain de 2012 par les meilleur (e) s d’entre nous. Il est vrai que je ne peux pas empêcher des morveux de se moucher.

Je souhaite une bonne fête de korité à tous mes compatriotes, de la classe politique, de la société civile et où à quelque autre structure qu’ils appartiennent.

 

MODY NIANG

Trackbacks

    URL Trackback: http://www.xalimablog.com/trackback/4328

Commentaires
e-mail
Bonjour, Je suis inscrit sur face - book et sur sky (assane.FALL25 ) Cordialement Ton jeune Frére FALL Assane
Ecrit par: FAL L Assane | 05/12 03:16PM


Mr, je pense que vous n'avez rien compris de la politique sénégalaise. Le Senegal ne sera jamais remis à des incapables, il est sur des mains sures bien vrai qu'habituellement nos dirrigeants se servent de notre argent à leurs fins mais voila au moins un progret bien réalisé par ce pouvoir en construisant deux plus (les postes de santé, salaires augmenté, ecoles, lycees, routes.....) Alors sur qui comptez vous pour faire mieux?
Ecrit par: le Roi | 13/09 02:37PM


Mr Niang, on sait votre penchant pour niasse qui ne vous fait bouger que ^par des espèces sonnantes et trébuchantes, donc de grâce épargnez nous de vos leçons, on sait que dans le benno votre prémiére arme est ce mercenaire de ibrahima séne qui n'agit que pour contrecarrer une réalité, la prééminence du PS dans le benno. Quelque soit alpha le PS reviendra aux affaire sen 2012 inchallah
Ecrit par: ALP | 13/09 10:47AM

pourquoi?
Oui tonton Mody je me demande le pourquoi de votre intervention car vous avez a peine effleure le probleme que vous recommencez a tirer alleurs j'espere une analyse profonde des maux de l'opposition qui represente en elle les contradictions des assises nationales.Ou encore nous parler de ce groupe d'encagoules(jury populaire) qui se substituent a la justice pour rendre "leur" verdict apres avoir ecoute une seule partie.Mais croyant encore a votre impartialite de citoyen engage,je voudrait juste attirer votre attention sur certains faits qui nous interpellent tous par leur gravite
Ecrit par: Bamba Seydi | 11/09 07:58PM


Poster un commentaire
Nom:


Email:


5 + 2 = ?

S'il vous plaît écrivez-dessus a somme de ces deux nombres entiers

Titre:


Commentaires:

Code:


A service of xalimablog.com