blog de opinion xalima.com
mis à jour: 25/09 12:35AM



Catégories
Notes récentes
Pourquoi doit-on renflouer l'épave du Joola
[25/09 12:35AM]

Ridicule plainte contre Karim Wade et sa Sœur en France.
[06/09 09:57PM]

Inondations à Dakar ; Causes et ébauches de solutions
[06/09 09:55PM]

Le maintien du sénat : une trahison des Assises
[27/08 08:35PM]

Deux projets à < Mackyer >
[27/08 08:33PM]

[27/09 06:24PM]
Qui donc mettra fin à cette violence faite aux hommes ? Par Moumar Guèye
Évaluer le texte  
J’ai toujours souffert en silence dans le secret de mon cœur meurtri, sans jamais oser crier ma rage et mon désespoir, de voir tous les jours, des femmes qui ont l’âge de mon épouse, de ma nièce ou de ma fille, déambuler presque nues, dans les rues et lieux publics de mon pays, sans qu’aucune force visible ou invisible ne puisse arrêter cette indécente exhibition de leur corps, ce trésor inestimable et sacré dont la nature les a gratifiées !


Ma rage a véritablement explosé il y a quelques jours, lors de mon voyage vers la Casamance. A l’arrivée du bateau Aline Sitoé Diatta au port de Ziguinchor, mon attention fut soudain attirée par une sorte de guerre froide et à distance entre une belle adolescente « teenager » qui attendait son tour pour débarquer et une dame d’une cinquantaine d’années qui n’arrêtait pas de la fusiller du regard. Croyez-moi, les rafales du regard de la quinquagénaire auraient à coup sûr, abattu le plus robuste des éléphants du Niokolo Koba.

La question qui m’a aussitôt assailli, était de découvrir la raison pour laquelle cette dame au visage renfrogné et colérique n’arrêtait pas de tirer des cartouches invisibles en direction du corps frêle de cette innocente créature. C’est ainsi que j’ai tourné mon regard inquisiteur en direction de la fille. Quand j’ai commencé à la toiser de la racine de ses cheveux jusqu’à la pointe de ses orteils. Je n’ai pas eu besoin d’aller loin ou d’insister outre mesure, pour comprendre la juste raison de la fureur silencieuse de la bonne dame. En effet, la fille était presque nue ! Oui presque nue, en dépit du grand public qui l’entourait. Elle portait une chemisette qui cachait avec beaucoup de peine son buste et une minuscule culotte, extrêmement courte et excessivement serrée, laissant apparaitre les contours de ses fesses de disquette inconsciente et la forme de son trésor de femme impudique !

C’est là que ma fureur impuissante et longtemps contenue, a commencé à bouillonner dans le tréfonds de mon cœur. Je dois toutefois avouer que la colère de la grande dame m’a quelque peu réconforté. En réalité, je pensais que seuls certains hommes pouvaient être outrés par cette exhibition banalisée du corps de la femme dans les rues et lieux publics, dans cette indifférence généralisée des parents et autres gardiens de nos valeurs morales et avec la flagrante démission des pouvoirs publics. Or donc, une femme pouvait bel et bien être horrifiée par le manque de pudeur de ses semblables et leur forte propension à la perversion. Pendant que la malheureuse et impuissante dame laissait pleurer son cœur meurtri, certains passagers adolescents et voyeurs ne se privaient pas de d’explorer d’un regard excité, chaque centimètre carré du corps exposé de la pauvre fille qui pour sa part, était loin de se rendre compte du scandale qu’elle venait de créer dans le bateau !

Ndekete yóo ! (terme wolof difficile à traduire en français), voilà la raison pour laquelle le viol est devenu une activité favorite, favorisée et presque généralisé dans les rues, les plages, les places publiques et autres lieux isolés sur toute l’étendue du territoire !

Une des explications scientifiques de cette prolifération du viol et que la presse relate tous les jours, pourrait nous être fournie par l’éthologie, cette science qui étudie les mœurs et les comportements des espèces animales (y compris l’homme) dans leur milieu naturel. L’éthologie nous enseigne que le mâle est naturellement attiré par la femelle, à l’aide de phéromones et autres provocateurs naturels ou artificiels. Chez les humains, les provocateurs naturels sont : les seins, les fesses, les lèvres, les yeux, les jambes, les mains, la démarche, la voix, la senteur, les parties génitales etc. Les provocateurs artificiels sont : les fausses fesses, les faux seins, les faux cheveux, les faux cils, les tatouages, la dépigmentation de la peau, les piercings, les fards, les rouge à lèvre, les parures, les habits courts, serrés ou transparents, les petits pagnes, les strings, les parfums et autres artifices, fruits de l’imaginaire érotique des humains.

Le fait pour la femme d’attirer l’homme de son choix dans la dignité, la discrétion et l’intimité, n’a jamais été considéré comme une perversion. En revanche, quand la femme adopte un comportement pervers et arbore au grand jour, des artifices susceptibles d’attirer « Monsieur Tout-le- Monde » parmi lesquels bien évidemment, les obsédés sexuels, les concupiscents, les dépravés, les pervers, les dévergondés, les déviants, les pédophiles, les maniaques, les assoiffés sexuels et autres, cela se traduit forcément par une violente incitation au viol et à l’agression sexuelle. Ce serait comme qui dirait, envoyer un troupeau de chèvres au festin des hyènes ou à la mare aux crocodiles !

Et quand les hyènes et les crocodiles, ainsi provoqués se ruent tout naturellement leur proie offerte sur un plateau d’argent, le Procureur de la République qui à mon avis, aurait du commencer par combattre le mal à la racine, se réveille quand l’irréparable se produit et du haut de son prétoire, explore les méandres du Code pénal pour trouver les moyens infaillibles et les arguments imparables pour protéger la « vraie coupable » et envoyer au cachot la « vraie victime ». L’exemple des prétendues « mineures violées », survenu à Dakar il y a quelques années, illustre bien l’incontestable responsabilité de certaines victimes supposées dans bien des cas d’agression sexuelle ou de viol ! Les filles mineures en question, avaient savamment monté leur plan. Elles avaient astucieusement piégé des hommes murs mais naïfs, avant de les faire chanter, les accuser de viol et les envoyer en taule.

Qui donc arrêtera ces violences faites aux hommes ? Nous, parents négligents et démissionnaires, incapables d’inculquer la bonne conduite à nos filles ! Vous, artistes musiciens et danseurs qui nous tympanisez et nous agressez à longueur de journée avec vos chorégraphies obscènes et vos habits indécents ! Vous, associations féminines ou féministes qui vous battez rageusement à longueur d’années pour avoir la parité et la part du gâteau qu’est le pouvoir, au lieu de consacrer votre fameuse quinzaine nationale à la lutte contre les tenues indécentes des femmes ! Vous, gardiens des cinq piliers de l’Islam et du Dogme du Saint-Esprit et qui ne fournissez pas suffisamment d’efforts pour éradiquer ces comportements pervers ! Vous, pouvoirs publics complaisants et complices qui laissez faire dans le but inavoué de séduire une partie de la jeunesse et faire plaisir à un électorat potentiel ! Vous, éducateurs et enseignants vicieux et pervers qui préférez donner des notes de complaisance pour profiter des faveurs charnelles de vos innocentes élèves et étudiantes ! Vous, de la presse people et des sociétés de publicité qui agrémentez les « unes » de vos magazines et vos produits à vendre par des images érotiques de filles à demi-nues à la limite de la pornographie ! Enfin et surtout, vous jeunes femmes de mon pays ! Vous êtes belles, c’est connu. Vous êtes dotées d’intelligence et de raison, c’est évident. Mais vous êtes aussi les principales responsables de cette abominable dépravation des mœurs !

Pour l’amour de Dieu, arrêtez donc de singer les mauvais exemples et les antivaleurs venus d’ailleurs, sous le prétexte fallacieux et absurde des libertés démocratiques et individuelles ! Vous, femmes de mon pays, je vous respecte et vous adore véritablement ! C’est la raison pour laquelle, je vous supplie de ne jamais oublier que votre dignité et votre honneur sont entre vos mains et sont sacrés ! Pensez toujours au mari que vous avez ou que vous aurez. Pensez aux enfants que vous avez ou que vous allez avoir un jour ! Ne ternissez pas leur image ! Vous n’en avez pas le droit ! Ne vous laissez pas entrainer dans les abimes obscures de la perversion et surtout n’y entrainez pas ces hommes, esclaves de leur libido et qui finiront inéluctablement leur vie dans la cellule infecte d’une sombre prison, vous laissant pour toujours marquées par la honte, l’infamie, le déshonneur et la noircissure, ces tares que l’histoire retiendra à jamais !

Quant à vous jeunes garçons qui avez peut-être l’âge de mes enfants ou de mes neveux, je m’adresserai à vous dans mon prochain article. Je ne manquerai pas de féliciter chaleureusement ceux d’entre vous qui ont rejeté la ridicule mode « criss cross » ou « checkdown ». En revanche, je crierai ma colère paternelle contre ceux d’entre vous qui l’ont adoptée souvent sans savoir pourquoi. J’ose seulement espérer que quand ces imitateurs mécaniques et inconscients connaitront l’origine du « criss cross », ils s’empresseront de relever leur pantalon à la quatrième vitesse et attacheront solidement leur ceinture au niveau de leur nombril, comme de vrais hommes ! S’ils persistent dans ce travers stupide et déshonorant, qu’ils ne soient pas étonnés d’être accusés de ce qu’ils ne sont peut-être pas ou de devenir ce qu’ils n’auraient pas aimé être.

Que Dieu garde le Sénégal et guide son peuple et sa jeunesse sur le chemin de l’honneur, de la dignité et de la paix !

Moumar GUEYE,Ecrivain

Master Wildlife Management

E-mail : moumar@orange.sn

Trackbacks

    URL Trackback: http://www.xalimablog.com/trackback/8238

Commentaires
Tenue indécente des femmes!!
TOUS CEUX QUI TROUVENT QUE J'ESSAYE DE JUSTIFIER OU DE TROUVER UNE EXCUSE AUX VIOLS N'ONT ABSOLUMENT RIEN COMPRIS!!!!
Ecrit par: Moumar GUEYE | 25/11 10:46AM

Ne pas faire des victimes les coupables
La cause du viol, c’est sans doute banal de le dire c’est le violeur. L’habillement n’a rien à avoir avec cet acte (faut-il le rappeler) criminel. L’éducation des individus de sexe masculin est encore trop souvent caractérisée par le machisme. Plus tard elle en fait des adolescents puis des adultes enclin à considérer les filles et les femmes comme des proies voir des objets sexuels plutôt que comme des partenaires avec qui ils devront vivre en bonne intelligence. L’éducation devrait donc former des hommes capables de dominer leurs pulsions, plutôt que d’en faire des personnes incapables de garder leur sang froid à la vue de quelques parties que ce soit du corps féminin .Le comble c’est qu’ encore trop de femmes adhèrent à la mentalité ambiante et considère les autres femmes comme d’éternelles mineures, devant passer de la tutelle de leurs parents à celle de leur mari. De plus, quand vous parler de violence faite à l’homme j’aimerai vous faire remarquer que la vue d’une femme court vêtue ne devrait pas provoquer, chez un homme sain d’esprit, un traumatisme l’obligeant à devoir se faire soigner chez un médecin ou chez un psychologue comme pour les femmes qui se sont fait violer. D’ailleurs certaines en gardent de séquelles physiques et psychologiques à vie. Les moins chanceuses en meurent. Je suis toujours étonné de voire les Africains subsahariens estimer que le fait pour des personnes de porter des vêtements montrant de larges parties de leur corps est une habitude venue d’Occident. En faisant quelques recherches ont peut s’apercevoir qu’en fait quand les Occidentaux avaient plutôt tendance à se couvrir c'est-à-dire ,en gros durant la première moitié du XXème siècle, les Subsahariens portaient plutôt des vêtements légers. Mon père me racontait que dans son village, durant son enfance et son adolescence (dans les années 30) en RD Congo les jeunes filles allaient poitrine nue. D’ailleurs certains documentaires datant des années 50 montrent encore des régions du Congo belge où hommes et femmes vaquent à leurs occupations vêtus d’un simple cache sexe. Personnellement je pense que cette attitude des Subsahariens résulte d’une forme de complexe du colonisé. Alors dans le monde la tendance est de porter des vêtements de plus en plus légers et pratiques, en Afrique l’évolution se fait dans le sens inverse. Pour rappel, la plupart des pays africains se situent dans la zone intertropicale avec un climat chaud. Le port de ces vêtements peut se comprendre.
Ecrit par: yvesicm | 25/03 05:27PM

ORIGINE DE TOUT CELA
POUR CE QUI CONCERNE LES MUSULMANS,CE N'EST RIEN D'AUTRE QUE L'IGNORENCE CAR L'ISLAM N'A JAMAIS ENSEIGNE NI PROPOSE DES HABITS INDECIS NI AUX FEMMES NI AUX HOMMES.DONC MALGRE LA DIF D L'APLIQUATION,IL NE FAUT PAS ACHETER LA VIE PRESENT A LA VIE FUTURE CAR L'HABILLEMA JOUE 1 ROLE FONDEMENTAL CHEZ LA FEMME EN POUSSANT L'HOM D S DESANGAGER FACE A CES DESIRE.
Ecrit par: LUWAY DEF BOPAM | 03/10 01:46AM

Cest cette democratie de l'Alternance
Le Senegal n'a jamais ete ainsi... je suis nee et j'ai grandi a Dakar.. bien avant le bac, je suis allee continuer mes etudes a L'etranger, mais le Senegal d'hier n'est plus le SENEGAL d'aujourdhui.. Depuis l'arrivee de ce nouveau regime, il y a trop de liberte au Senegal, ce ne sont pas seulement les filles aguichantes: il faut aussi parler de la vulgarite des hommes de tout age, qui donnent de l'argent a ces minettes et couchent avec eux.. il faut aussi crier du coeur de l'impolitesse des SENEGALAIS, les jeunes hommes, le language qu'ils utilisent.. et se demander aussi pourquoi ces filles se comportent ainsi? CAR IL Y A UNE DEMANDE.. cest l'OFFRE ET LA DEMANDE.. ces hommes nantis, ces hommes politiciens.. nest ce pas eux qui encouragent? qui vont vers la corniche chercher ces filles aguichantes? qui leur disent qu'elles sont belles avec des greffages faux, des tenues de putes? ET QUI financent aussi ces filles? soyons sincereres.. cette petite minette de pute au port de Zinguichor.. a aussi l'absence de la presence des parents... le SENEGAL Regresse de jours en jours... manque de valeur, retenue, dignite. Qui sont les reperes? si Diouma Diakhate s'affiche avec UN BOOBS AUGMENTATION, du face lifting... ce qui nest pas notre culture, les gens se tapent des luxes insolentes.. ou est le role des parents.. CEST AU GOUVERNEMENT DE METTRE FIN A CES CONNERIES.. cest tout
Ecrit par: Dehiya Fall | 02/10 01:37PM


vous légitimez le viol.........c'est inacceptable..........faut que les mecs apprennentt à se contenir pour se differencier justement des animaux.......pour le reste que Dieu sauve le Sénégal
Ecrit par: barou | 02/10 11:16AM

Je confirme
L'habillement des filles ne doit en aucun cas excuser le viol, mais je suis d'accord que la tenue des filles contribue beaucoup a ce phenomene montant. J'etais dans l'Afrique du nord pendant plusieurs annees et je vous assure que j'ai souffert de voir le comportement des femmes et filles senegalaises qui venaient acheter de la marchandise et ce qui frustrant dans tout ca c'est qu'elles prennent nos conseils pour de la jalousie.
Ecrit par: Etranger | 01/10 05:23PM

kérsa
si les filles avaient le cpurage et la force des hommes,ts les hommes seraient violés.étant jeunes beaucoup de jeunes garcons st victimes d'attouchements ou autres mais c pas facile de violer un garcon tt l monde l sait
Ecrit par: AU SECOURS | 30/09 08:23PM

non!
Vous oubliez les nombreux cas de viol subis par les jeunes enfants, la pédophilie, les viols dans les daara...où est le rapport avec la tenue? Avez vous des chiffres qui montrent le rapport entre viol et tenue légère? On est au sénégal et pas chez les talibans, donc laissez les filles tranquilles...
Ecrit par: sas | 29/09 09:06PM

congratulation!!!!
trés pértinent votre opinion vraiment bravo makhala tout a vraiment commencé avec la démission des parents que vous avez si bien énumerer.djadjeuf rék
Ecrit par: vieux diagne | 29/09 07:50PM


Je ne suis pas du tout d'accord avec vous monsieur. L'habillement osé des jeunes filles n'est aucunement responsable des viols. Je penses que c'est plutôt la perversité de certaines personnes qui en est la première cause. La seconde cause est la frustration. La frustration des hommes qui n'ayant pas d'emploi et donc pas d'argent se voient refuser le mariage car on sait tous que dans la majorité des cas pas d'argent = pas d'épouse. De nos jours il existe encore des peuples qui vivent à l'état primitif et qui ne portent pas ou très peu de vêtements et pourtant il n'y a pas de viol dans leurs communautés. Je ne penses donc pas que ce soit la nudité ou la quasi-nudité qui soit à l'origine de l'augmentation des cas de viols.
Ecrit par: aichadiakhoumpa | 29/09 06:58PM

pudeur
vous avez parfaitement raison,ces filles st pires que des betes et ceux qui essaient de les defendre sont com elles toutes coupables.l'enfer sera pleine de femmes.personne ne peut defendre le viol mais certaines filles st pires que les animaux,elles se jettent dans la gueule du loup.
Ecrit par: africain | 29/09 03:45PM

CONTRIBUTION
BRAVO POUR L'EFFORT FOURNI,SELON MOI IL NE S'AGIT PAS ICI D'INCULPER LES FEMMES, MAIS PLUTOT DE MONTRER QUE LEUR COMPORTEMENT EST EN PARTIE RESPONSABLE DE RECRUDESCENCE DE COMPORTEMENTS DE TYPE DEVIANTS COMME LE VIOL; ET CELA NE DEDOYANE EN RIEN LE COMPORTEMENTS DES "MALADES DU SEXE".
Ecrit par: BEKHO | 29/09 11:49AM

indigné !
@Diw,les seuls fautifs dans cette histoire ce sont les violeurs et non les violées. Expliquer le viol par le comportement des violées arrive à excuser le violeur de son acte. Le viol a toujours existé dans nos sociétés avant même que ces modes vestimentaires que vous dénoncez arrivent...la seule question qui vaille être traitée est quel traitement réservé aux violeurs???
Ecrit par: indigné ! | 28/09 11:27PM


Indigné, personne ne pourra jamais trouver des excuses au viol, que l'on soit en 2011 ou au siècle dernier.Mais on peut toujours essayer de trouver des explications à ce phénomène et il faut reconnaître que les tenues vestimentaires et le comportement des filles en font partie!
Ecrit par: Diw | 28/09 01:52PM

VRAI OU FAUX?
Bonjour, pertinente analyse qui est faite ici et mérite d'être saluée. Il est à reconnaitre que tout dans un premier temps que la mode perverse a bien contribué aà la destruction de nos moeurs et cela est inadmissible! Je partage bien en effet ce qui a été dit: la mode a beaucoup contribué au phénomène du viol! et cela est une relation de cause à effet! Nous devons revoir notre comportement vestimentaire car il y a une decennie ce phénomène n'avait pas beaucoup d'ampleur tel que nous le vivons aujourd'hui et les filles n'ont plus de pudeur à nos jours. Oui nous sommes persécutés chaque jour par ces tenues extravagantes.
Ecrit par: NDIAKHOUM | 28/09 12:51PM

Quand même
Je trouve que l'analyse est pertinente mais incomplète. Vous avez orienté le sujet vers le viol en accusant l'habillement des filles d'être la première cause. Ce n'est pas la seule je crois !! Bref. Ce que je voudrais dire aussi, c'est que cet habillement pervers cause encore d'autres tords aux hommes qui ne s'expriment pas forcément par viol. Beau texte. Félicitations
Ecrit par: Cran | 28/09 11:54AM

HFJHFJKH
Merci pour votre effort.Je ne suis pas d'accord sur toute la ligne mais vous avez soulevez des points interessants.Il fait un peu tard ici peut etre je vais revenir pour + de commentaires...
Ecrit par: Boybargny | 28/09 05:23AM

indigné!
on est en 2011, certains se permettent encore de soutenir l'idée que certains viols seraient excusables par la faute des victimes de par leur tenue légère...je suis tout simplement scandalisé. Rien, rien ne peut justifier le viol d'une personne./
Ecrit par: indigné ! | 28/09 12:17AM


Poster un commentaire
Nom:


Email:


5 + 4 = ?

S'il vous plaît écrivez-dessus a somme de ces deux nombres entiers

Titre:


Commentaires:

Code:




Albums photo





Photos récentes
A service of xalimablog.com