blog de opinion xalima.com
mis à jour: 25/09 12:35AM



Catégories
Notes récentes
Pourquoi doit-on renflouer l'épave du Joola
[25/09 12:35AM]

Ridicule plainte contre Karim Wade et sa Sœur en France.
[06/09 09:57PM]

Inondations à Dakar ; Causes et ébauches de solutions
[06/09 09:55PM]

Le maintien du sénat : une trahison des Assises
[27/08 08:35PM]

Deux projets à < Mackyer >
[27/08 08:33PM]

[08/12 10:36PM]
Choix du candidat de l’unité et du rassemblement de Benno. Réponse à Ibrahima Séne.
Évaluer le texte  

Peuple du Sénégal Souverain tant qu’Ibrahima Séne du PIT ne cesse pas de déverser sa folie sur le Parti socialiste et le Président Ousmane Tanor Dieng, nous ne ménagerons aucun effort pour le mettre hors d’état de nuire au nom de la légitime défense.
Qu’est ce qui explique cette phobie pathétique d’Ibrahima Séne du PIT à l’égard du PS et d’Ousmane Tanor Dieng ? Pourquoi Mr Séne s’acharne-t-il contre le Ps et Ousmane Tanor Dieng sans aucune justification même fausse ou subjective soit-elle? Pourquoi Ibrahima Séne persiste-t-il davantage à proférer des mensonges caractérisés pour dénigrer le PS et ses Autorités, se trompe-t-il d’adversaire ?
Certainement pas car inondé par des liasses de FCFA, Mr Séne est chargé d’exécuter la sale besogne c'est-à-dire salir le PS et son leader sur l’autel des mesquineries politiques. Mais en s’acquittant de cette horrible tâche Mr Séne donne l’impression d’avoir perdu toutes ses facultés mentales et par conséquent verse dans la folie du bolchévisme et du trotskisme des temps immémoriaux. Pour preuve Mr Séne rapporte «…, qu’il y aurait des menées de puissants groupes économiques français contre la candidature de Niasse qui les gène dans le secteur pétrolier, et qu’il n’est plus possible de refuser de voir leurs mains dans cette dispersion des forces en vue d’un positionnement de leurs hommes au 2ème tour ». Quelle aberration quant est ce que le Sénégal est devenu un enjeu pétrolier mondial jusqu’à aiguiser l’appétit des français ! Et Niasse qu’est ce qu’il représente dans ce secteur à l’échelle mondiale jusqu’à menacer les intérêts français ? Ces affirmations gratuites montrent à quel point Ibrahima Séne est une espèce en voie de disparition dans le landerneau politique national et international.
Quelle honte ! Ce n’est pas parce qu’Ousmane Tanor Dieng n’a pas de milliards à distribuer qu’il ne doit pas défendre la position de son Parti au sein de Benno Siggil Sénégal. Surtout que sa position rime avec vérité et objectivité. Mr Séne heureusement que vous avez si bien prononcé en titre « Tanor et le Sénégal, victimes des stratèges du positionnement au second tour » Tanor préfère être du côté du peuple Sénégalais que de participer à des complots.
Peuple du Sénégal Souverain, nous vous prions de bien vouloir départager Tanor et Niasse pour le candidat de l’unité et du rassemblement de Benno.
L’Article 3 de notre Constitution, dispose que la Souveraineté appartient au Peuple sénégalais qui l’exerce par ses représentants et par voie de référendum. C’est cette disposition constitutionnelle qui demeure et reste la seule raison d’être de toutes formes d’élections législatives, régionales locales, ou présidentielle, qui attribue au Peuple Sénégalais, titulaire exclusive et unique dépositaire de notre souveraineté, la seule prérogative de désigner à travers son choix, celle, celui ou ceux à qui, il doit confier le pouvoir de conduire ses destinées dans le temps et dans l’espace. Peuple du Sénégal Souverain, des faits sont reconnus et qualifiés à être versés dans le dossier comme preuves matérielles, irréfragables et irréfutables vous permettant de juger en parfaite connaissance de cause et en toute souveraineté. Ces faits qui restent au demeurant juges et avocats d’eux-mêmes au vu et au su de tout le monde. Faits qui d’ailleurs ont déjà départagé Tanor et Niasse en première instance. Mais il paraît que certains veulent imposer le copinage pour amener Benno à faire tabula rasa de ces dits critères et passer au vote, et chaque membre de Benno (parti politique, organisation de la société civile personnalité indépendante) dispose d’une seule voix, quelque soit sa représentativité où son comportement vis-à-vis de la légalité voire de la loi. C’est ce pustch arrosé à coup de moutons de Tabaski et autres générosités subites à l’endroit des certains leaders, qui nous pousse à vous saisir en tant que juge souverain qui est le seul habilité à départager Tanor et Niasse.
Nous refusons de verser dans la polémique avec notre cher polit cafard car cela ne fait que générer la confusion.
Mais Ibrahima Séne cite des propos qu’Ousmane Tanor Dieng aurait rapportés dans le quotidien l’Observateur dans une interview parue le 29 septembre 2011, en déclarant « si je ne suis pas candidat de Benno, je ne me présenterai pas à la présidentielle, si les conditions dans les quelles le choix du candidat sur la base des critères démocratiques qui ont été identifiés sont démocratiques, je les accepterai». Voilà en substance les propos de Tanor dans le quotidien l’Observateur selon Ibrahima Séne.
Peuple du Sénegal Souverain au regard de ce qui s’est passé au sein de Benno le 1er décembre 2011, Ibrahima Séne du PIT accuse Ousmane Tanor Dieng de « reniement public vis-à-vis de ses engagements ». A vous de juger !
Monsieur Ousmane Tanor Dieng est bel et bien candidat de Benno sauf si le label Benno devient une marque déposée chez Moustapha Niasse et protégée en tant que propriété intellectuelle. Ibrahima Séne retenez pour de bon, qu’il vous plaise ou nom Tanor est le vrai candidat de la vérité de l’unité et du rassemblement de Benno.
Peuple du Sénégal souverain, voici en substance, la déposition de Moustapha Niasse Secrétaire général de l’Afp et candidat à la candidature de Benno devant l’opinion publique nationale et internationale.
Premièrement : après avoir voté à keur Madiabel, le dimanche 25 février 2007, Niasse s’adresse au Peuple du Sénégal Souverain à travers la presse nationale et internationale couvrant le scrutin présidentiel, et lui affirme, en substance : nous le citons « c’est ma dernière candidature. Que je gagne ou perde, je ne me représenterai plus à une élection présidentielle ». Il paraît d’ailleurs que le camp du FAL a déjà préparé un mixage du single de Didier Awadi « wax waxéééte, en y intercalant la déclaration d’alors de Niasse pour nous tympaniser, au cas où Benno le présenterait comme son candidat. Deuxièmement : dans l’émission de la télévision TFM (télévision futurs médias), animée par le journaliste Alassane Samba Diop et ses confères, dimanche soir et intitulée « si on en parlait avec ». Niasse, invité du jour en répondant à la question relative à son éventuelle candidature à la candidature de Benno, déclare signe et persiste en ces termes nous le citons « je ne suis candidat à rien du tout, je le répète encore une fois et je veux être clair, je ne suis candidat absolument à rien du tout » fin de citation
Troisièmement : dans une interview que Moustapha Niasse a accordée au quotidien Grand place du Groupe Walf fadjiri, parution datée du 05 septembre 2011, en répondant à la même question c'est-à-dire sa volonté d’être candidat à la candidature de Benno, Niasse confirme sa position en déclarant en ces termes, nous le citons « je vous l’ai dit je ne suis candidat absolument à rien, mais si à défaut Benno n’arrive pas à trouver son candidat de l’unité et du rassemblement et me CHOISI je vais d’abord aviser ma femme mes enfants et ma belle famille et si ces derniers me donnent leur accord, je dirai à Benno OK mais par contre s’ils ( sa femmes, ses enfants et sa belle famille) me disent NON, je vais dire à Benno allez voir ailleurs » fin de citation.
Il s’agit maintenant de mentionner la déposition de l’autre candidat à la candidature de Benno à savoir Ousmane Tanor Dieng Secrétaire général du PS devant l’opinion publique nationale et internationale.
Voici, Peuple du Sénégal Souverain, l’essentiel de la déposition de Tanor devant l’opinion publique : dans une interview qu’il a accordée au quotidien l’Obs (l’Observateur), datée du mardi 06 septembre 2011.
Questions et réponses :
L’Obs : Mr Dieng croyais-vous réellement que Benno aura un candidat de l’unité ? OTD : oui j’y crois beaucoup. Parce que nous avons proclamé notre volonté de trouver ce candidat…, si les déclarations que nous avons faites sont sincères, je pense que nous devons pouvoir y arriver. Mais je ne dis pas forcément que nous allons y arriver.
L’Obs : et si Benno choisit un autre candidat que Tanor, quelle serait votre réaction ? OTD (…), si j’accepte les critères et le profil qui ont été retenus, je suis lié par la décision qui va être prise. C’est cela la cohérence et c’est cela qui est normal.
L’Obs : est ce que vous pensez pouvoir être le candidat idéal de Benno ? OTD : je ne crois pas au candidat idéal, je crois plutôt à l’équipe idéale. Ce que je recherche c’est une équipe non une personne ou un candidat…, (il faut entendre par là une équipe chargée de mettre en œuvre le projet de société et le programme politique de Benno inspirés des conclusions des Assises nationales dont il est l’initiateur) ; c’est important les personnes mais aujourd’hui, nous voulons rompre avec ce que Wade a mis en place c'est-à-dire la personnalisation du pouvoir qui conduit aux erreurs qu’il est entrain de commettre.
L’Obs : d’aucuns disent que le PS veut s’appuyer sur sa majorité de 2007 pour imposer sa candidature au sein de Benno ? OTD : non le PS ne veut rien imposer. Mais, reconnaissez que le PS est un Parti massif qui est implanté dans ce pays. C’est un vieux parti avec des ressources humaines de qualités importantes (…) Nous avons réussi au sein de notre parti une alternance. C’est Senghor ensuite Diouf et aujourd’hui, c’est moi, demain ce sera un autre. Et Le PS est incontestablement un grand parti et de ce point de vue c’est normal qu’il puisse avoir toutes les ambitions, toutes les aspirations. Parce que c’est pour cela qu’il est crée. Fin
Peuple du Sénégal Souverain voici les deux dépositions de Tanor et de Niasse ; en toute objectivité quelle est parmi ces deux déclarations, celle qui sent l’odeur de « wax waxéééte » ? Cette pandémie qui pervertit nos mœurs politiques, qui détruit nos valeurs ancestrales et nos vertus cardinales ; qui enlève à notre Nation toute sa dignité fondamentale. Peuple du Sénégal Souverain et juge en dernier ressort car c’est auprès de vous que ce candidat de l’unité et du rassemblement viendra le 26 février 2012, solliciter des suffrages pour conduire les destinées de vos fils et de vos filles, après avoir entendu les candidats à la candidatures unique de Benno, voici les faits :
Parution du quotidien le populaire du lundi 19 septembre 2011, N° 3546 ; le candidat de l’unité et du rassemblement doit remplir les critères suivants : avoir signé la Charte de gouvernance démocratique des Assises nationales. 1° Etre une personnalité qui s’est engagé dans les batailles politiques, économiques et sociales contre le régime de Wade au cours des dernières années, 2° Avoir exprimer personnellement d’être candidat. 3° En outre ce candidat doit être issu des partis les plus représentatifs de l’opposition dite significative. Peuple du Sénégal Souverain, nous avons pour vous faciliter la tâche retenu et souligné les critères qui nous semblent départager Tanor et Niasse sans exagérer, sans partie prise, avec toute objectivité, avec toute lucidité et toute impartialité.
Premièrement : quel est entre Tanor et Niasse le candidat qui remporte le premier critère souligné en haut ? Il s’agit ici de faire un rapide survol historique, Niasse membre de FAL au second tour de l’élection présidentielle de 2000, portant Wade au pouvoir, devient son Premier Ministre ; qui ne se rappelle pas du discours de politique général de Niasse, Premier Ministre du gouvernement de l’alternance, il fait le procès des quarante ans du régime socialiste en dégageant toute sa responsabilité, comme si il n’a jamais été responsable socialiste ayant occupé des fonctions étatiques au plus haut niveau, pendant presque trente ans. Dans une parution du populaire du lundi 24 octobre 2011, N° 3576, le cabinet « B. COACHING » en publiant une analyse sur la Personnalité des deux candidats affirme en ces termes « Niasse est extrêmement rancunier et pardonne difficilement et rarement ».
Au-delà de cette dernière considération le candidat Niasse n’assume-t-il pas ne serait ce que 5% de ce qui vous arrive ? Comme l’a dit le journaliste Abdoulatif Coulibaly « que l’alternance a plongé le Sénégal dans un profond Abime ».
Deuxièmement : quel est entre Tanor et Niasse, le candidat qui remporte ce deuxième critère souligné en haut ? A savoir : exprimer personnellement d’être candidat. (Voir les déclarations dans la presse des deux candidats, précitées).
Troisièmement : quel est entre Tanor et Niasse le candidat qui dispose de la plus grande représentativité voire légitimité ? Dans ce cas aussi il faut remonter l’histoire pour souligner les faits saillants qui parlent d’eux-mêmes au vu et au su de tout le monde. Pour évaluer les candidats il faut les soupeser et quelle est la balance disponible, étant légalement et légitimement valable pour quantifier le poids électoral des deux candidats ? Pour nous c’est les élections législatives, locales, et l’élection présidentielle. Dans ce cas il convient de remonter à partir de 2001, date des premières échéances électorales qui ont vu la participation du Ps et de l’Afp en tant que partis d’opposition.
Elections législatives du 22 mars 2001, au moment où le Ps venait de quitter le pouvoir avec tous les dégâts collatéraux que cette défaite a engendrés. Le Parti socialiste obtient : 17,4% des suffrages, soit 326126 suffrages valablement exprimés. AFP étant en 2001 à sa superpuissance avant de connaitre sa chute vertigineuse obtient : 16,1% des suffrages soit 303150 suffrages valablement exprimés. Soit une différence de 22976 voix. Election présidentielle de février 2007, le candidat du PS Ousmane Tanor Dieng obtient à peu près 14% des suffrages valablement exprimés et non confisqués par Wade. Moustapha Niasse, candidat de l’AFP soutenu par le PIT et le RND pour ne citer que ces partis, obtient 5,…% Elections locales de mars 2009, dans le contexte politique d’une coalition horizontale qui réunit tous les partis membres de Benno, le PS confirme sa prépondérance, sa plus grande représentativité en contrôlant les principales villes comme Dakar Diourbel Louga et Podor sans parler d’autres localités non moins importantes sur l’ensemble du territoire national, sans également publier la liste des conseillers locaux ruraux et régionaux du PS et de l’AFP.
Peuple du Sénégal Souverain, pour une période retenue de dix ans la tendance confirme la supériorité, la prépondérance et la double représentativité du PS et de son candidat ; pour toutes ces trois formes d’élections au suffrage universel direct qui existent dans notre pays et qui constituent la seule balance pour quantifier la représentativité des partis et de leur candidat. Peuple du Sénégal Souverain, conscient de tout cela, on demande après avoir dégagé ces critères objectifs légitimes et matériels qui prévalent dans tous les pays de multipartisme politique comme le Sénégal, de créer un comité de négociation ou de facilitation pour amener le PS et son candidat à se ranger derrière Niasse et son parti, mille fois moins représentatifs. Peuple du Sénégal souverain, nous avons envie de vous poser cette question : à quoi vous ressemble cette démarche de Mr Séne? A de l’hypocrisie ou à la poursuite des intérêts crypto-personnels !
Peuple du Sénégal Souverain il s’agit en d’autres termes de convoquer un autre critère qui nous semble le plus important que tous les autres : c’est le critère du mérite. Entre Tanor et Nisse quel est le candidat qui a le plus grand mérite, non pas, d’être candidat de Benno mais de briguer vos suffrages ?
A la lumière de ces faits à vous de juger pour départager en toute souveraineté Tanor et Niasse, au NOM de la Vérité car le jour du jugement dernier seule la Vérité triomphera.
« Et dis, la Vérité est venue est l’erreur a disparu car l’erreur est destinée à disparaitre » le Coran : triomphe de la vérité, sourate 17 Verset 81.
« Tu connaitras la Vérité et la Vérité te rendra libre » l’Evangile, jean, chapitre 8 et verset 32 » et Jésus de chanter : « DIEU (il) est capable plus que capable d’accomplir tout ce qui nous concerne ». Que ALLAH accomplisse le bien être de tout le Peuple sénégalais. Amine

Fait à Dakar le 08 Décembre 2011.

Adoulaye Diao
Président du comité de réflexion et d’actions stratégiques du PS (CORAS du PS) Ancien Responsable du MEES, chargé de la formation et de la vie politique, Ancien Responsable des Etudiants du CPC.
Tel : 776740282/mail : odiaro@hotmail.com












Trackbacks

    URL Trackback: http://www.xalimablog.com/trackback/8436

Commentaires

Poster un commentaire
Nom:


Email:


2 + 4 = ?

S'il vous plaît écrivez-dessus a somme de ces deux nombres entiers

Titre:


Commentaires:

Code:




Albums photo





Photos récentes
A service of xalimablog.com